LE LABORATOIRE DE RECHERCHE EN SCIENCES DE L’INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION DU CELSA
EA 1498
Chapitre

Sin city, de la bande dessinée au film

Parcours intersémiotiques
Pauline Escande-Gauquié, Elena Mouratidou
in A. Jaubert, J. M. Lopez, S. Marnette, L. Rosier et C. Stolz (dir.), Citations I, Citer à travers les formes. Intersémiotique de la Citation, n° 23, L’Harmattan, 2011, p. 229-242

L’adaptation d’une bande-dessinée en un film redéfinit l’œuvre initiale qui se métamorphose et se place en perspective pour parler à un spectateur et non plus à un lecteur. L’étude comparée d’une séquence de la bande dessinée Sin City de Frank Miller adaptée en 2005 au cinéma par son auteur lui-même et Robert Rodriguez a pour objectif d’analyser comment l’expérience technique et médiologique du film transforme la puissance créatrice de la bande dessinée. En effet, la transformation à l’œuvre est exposée en montrant dans quelle mesure – selon un dispositif dense et complexe – les deux médias interpellent une mise en sens des corps, des regards, des gestes et de la langue, etc., faisant émerger deux œuvres caractérisées par deux stylistiques qui se mêlent et s’anaphorisent. Les questions de la l’intersémiotisation et de l’intermédialité élaborées dans l’opération technique et narrative du transfert d’un support à un autre sont au cœur de la réflexion.

Chargement...