LE LABORATOIRE DE RECHERCHE EN SCIENCES DE L’INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION DU CELSA
EA 1498

Communication & langages n°193

Approcher le son. Sémiologie des environnements sonores

septembre 2017

4ème de couverture : 

On connaît le proverbe : « Il vaut mieux entendre ça que d’être sourd ». Pourtant, le son ne figure pas au tout premier rang des objets d’étude en sciences de l’information et de la communication. Ce dossier propose une incursion dans ce monde invisible mais ubiquitaire, perçu par chacun d’entre nous bien avant notre venue au monde. Il se donne pour horizon une approche culturelle de l’environnement sonore configuré par le design sonore : voix de synthèse (Clotilde Chevet), couche sonore du casual game Candy Crush (Cécile McLaughlin et collaborateurs), ambiances des espaces marchands et de consommation (François Bobrie) ainsi que, aux limites de la fiction, signalétique durable au fil du temps et des siècles en surface des sites de stockage de déchets radioactifs (Paul Bloyer). L’approche pragmatique est sous-tendue par des concepts qui relèvent de la sémiotique, mais l’approche conceptuelle n’ignore pas les apports d’autres sciences de l’humain. C’est ainsi qu’une réflexion inédite sur le traitement psychologique des acouphènes (Nicolas Dauman) valide la conception sémiotique de « ce que le son nous fait » (Jean-François Bordron) et réciproquement. Les études qui composent ce dossier décrivent la diversité des attributs du son dans notre environnement, avec les fonctions informative, ludique, utopique, les fonctions de prothèse, d’accompagnement et de guide, toujours sous influence des puissances de l’imaginaire. Une idée force sous-tend et réunit, presque silencieusement, ces diverses études : le son, plus qu’une réalité que nous acceptons d’entendre, est une réalité qui demande à être entendue, une cause qui cherche son effet.

Sommaire : 

DOSSIER
Approcher le son. Sémiologie des environnements sonores

Coordonné par Gérard Chandès

Introduction. Ce que le son nous fait
Gérard Chandès

Perception des acouphènes et sémiotique de l'écoute
Nicolas Dauman

Comment le son nous informe-t-il ?
Jean-François Bordron

La voix de synthèse : de la communication de masse à l’interaction homme-machine
Dialogue avec le monde

Clotilde Chevet

Les configurations sonores dans Candy Crush : lacunes, tâtonnements et ponctuation
Marie-Pierre Pinto, Cécile McLaughlin et Didier Tsala

Sonifier le marché. Perspectives sémiotiques pour un design sonore marchand.
François Bobrie

Sémiologie du son pour une mémoire des sites de stockage de déchets nucléaires. Outils pour une conception signalétique.
Paul Bloyer

 

VARIA

Quand Dieu parle dans le livre : pratiques de la bibliomancie chrétienne
Fabienne Henryot

Le territoire comme objet communicationnel : entre « tiers symbolisant » et « discours social ». Une mise en perspective médiatique
Bruno Raoul

 

Comptes rendus de lecture

 

Chargement...