LE LABORATOIRE DE RECHERCHE EN SCIENCES DE L’INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION DU CELSA
EA 1498

International

Les relations internationales, développées depuis longtemps pour les échanges d’étudiants et d’enseignants au Celsa, ont pris un nouvel essor dans le cadre plus spécifique de la recherche, au travers de conventions, programmes d’échanges, du programme de professeurs invités et de cotutelles de thèses.

 

Des conventions-cadres de recherche ont été signées en vue d’échanges de chercheurs, d’enseignants, d’étudiants de niveau master et doctorat, d’organisation de colloques et séminaires :

  • En 2014, avec l'Université catholique de Milan, en vue notamment de l'échange de chercheurs et doctorants et du développement d'actions de recherche conjointes ;
  • En 2011, avec l’université de Laval (Québec), liant plus particulièrement le Gripic et la Chaire « Cultures numériques », en vue de la réalisation conjointe de programmes de formation et de recherche.
  • en 2007, avec l’université catholique de Louvain. Cette convention  s’inscrit notamment dans le programme Erasmus enseignants, qui a permis plusieurs rencontres entre le LASCO et le GRIPIC.

 

Le programme Erasmus enseignants permet des invitations croisées d’enseignants-chercheurs.

Le Gripic entretient également depuis plusieurs années des relations avec l’Annenberg School (université de Pennsylvanie) : échange d’étudiants en doctorat, échange d’enseignants.

 

Cotutelles de thèses avec des universités étrangères

Deux thèses ont été soutenues en cotutelle :

- Ana Pedrazzini, « La construction de l’image présidentielle dans l’hebdomadaire français Le Canard enchaîné et dans le supplément argentin Sátira/12 », sous la direction de Françoise Boursin (Paris-Sorbonne) et Horacio Gonzalez (université de Buenos Aires), décembre 2010. Thèse financée par le Conicet (Consejo Nacional de Investigaciones Cientificas y Tecnicas).
- Nicolas Baygert, « Les marques politiques : réenchantement ou chant du cygne de l'activisme citoyen ? », sous la direction de Nicole D’Almeida (Paris-Sorbonne) et Thierry Libaert (université de Louvain), septembre 2014.

Quatre autres sont en cours
- Ana Carolina Lins Peliz, « La médiatisation du changement climatique en France et au Brésil », sous la direction de Nicole D’Almeida (Paris-Sorbonne) et de Dione Moura (université de Brasilia),
- Samuel Goyet, « le rôle des “API” dans le texte numérique », sous la direction de Emmanuël Souchier (Paris-Sorbonne) et de Milad Doueihi (université de Laval). Thèse bénéficiant d’une bourse de la Chaire Cultures numériques de l’université de Laval, dans le cadre d’une convention passée entre le Gripic/Celsa et l’université de Laval.
- Lisa Bolz, «La dépêche d'agence dans la presse française et allemande du XIXe siècle : standardisation et normalisation d'un format journalistique», sous la direction de Adeline Wrona (Paris-Sorbonne) et Armin Scholl (université de Münster).
- Maxime Fabre, «La fabrique de la photographie de presse : étude sémiotique sur le photojournalisme à l’ère des médias informatisés», sous la direction de Adeline Wrona (Paris-Sorbonne) et Sémir Badir (université de Liège).

 

 

Chargement...