LE LABORATOIRE DE RECHERCHE EN SCIENCES DE L’INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION DU CELSA
EA 1498
Communication sans actes

La guerre de Crimée vue par Constantin Guys, reporter graphique

Colloque international Centre d’histoire du XIXe siècle, LabEx EHNE, Centre de recherches en histoire des Slaves (UMR SIRICE)
La guerre de Crimée, la première guerre moderne européenne ?, 07 novembre 2019, Sorbonne Université

Résumé : 

Constantin Guys (1802-1892), grand maître du dessin, peintre de la vie moderne (C. Baudelaire) et des mœurs du XIXe siècle, est considéré comme le premier « Grand Reporter » [1]. Il ne pratique pas le reportage au service de son pays natal mais à celui de la presse anglaise, profitant ainsi d’une entière liberté d’expression durant dix-huit années, jusqu’en 1860. Dès 1843, Guys collabore au célèbre The Illustrated London News dont l’équipe cerne très tôt l’importance de se rendre sur le terrain des événements. Duflo précise que « c’est avec la guerre de Crimée que se fit jour cette qualification nouvelle » [2] de l’envoyé spécial, en mission au loin et pour une longue durée. Guys fut envoyé dès novembre 1853 vers la Turquie, à destination du Danube via Constantinople. Il parcourt la Grèce, en mars 1854, les Dardanelles le mois suivant, et il retourne sur Constantinople pour y demeurer de mai à septembre. Le 14 octobre 1854, les Alliés débarquent en Mer Noire, dans la baie de Kalamita. Constantin Guys n’assiste qu’à la seconde phase des opérations, qui se déroule à Balaklava. Il demeure jusqu’en décembre aux côtés de Joseph Archer Crowe (1825-1896), correspondant du quotidien Times, qui rédige ses reportages autant qu’il les illustre. Constantin Guys couvre la guerre de Crimée jusqu’en juillet 1855 : cavaleries traversant les Balkans et bataillons d’infanterie ; réceptions et visites des forts militaires ; débarquement britannique ; massacres de l’ennemi et ambulanciers transportant les blessés ; batailles de Balaklava ou de d’Inkermann etc. Soulignant l’aspect novateur de son témoignage, notre communication analyse les étapes du grand reportage illustré de Constantin Guys couvrant la guerre de Crimée de 1854-1855, pour The Illustrated London News. 

[1]Pierre Duflo, Constantin Guys. Fou de dessin. Grand reporter, 1802-1892, Saint-Julien-du-Sault, Éditions Arnaud Seydoux, 1988, 347 p. 

[2]Ibid., p. 54.

 

Chargement...