LE LABORATOIRE DE RECHERCHE EN SCIENCES DE L’INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION DU CELSA
EA 1498
Article

Traces d’écriture, traces de pratiques, traces d’identités

Yves Jeanneret, Emilie Flon, Jean Davallon, Cécile Tardy
hypermédias 2009 (H2PTM 09), Rétrospective et perspective, 1989-2009, Hermès science publications, 2009, p. 181-191

Une façon courante d’aborder les rapports entre la notion de « trace » sur internet et les formes de l’échange social est de considérer que l’espace médiatique du réseau serait mémoire du social, celui-ci s’inscrivant directement dans les objets. La notion de « trace » est ici réinterrogée à partir de la logique de médiation qui caractérise le fonctionnement médiatique et éditorial de sites opérant un traitement des objets du monde (lieux, acteurs, « œuvres ») en enrôlant, impliquant, incorporant leurs traces. La trace se définit alors comme une textualisation d’usages, destinée à intégrer d’autres actions ou échanges par la médiation du dispositif. Le traitement des traces d’usage est analysé à partir des sites de tourisme, qui supposent de nombreuses pratiques (de déplacement, de visite, photographiques, etc.) souvent associées à un souci du témoignage ou du souvenir favorable à l’enregistrement de traces. 

 

Chargement...