LE LABORATOIRE DE RECHERCHE EN SCIENCES DE L’INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION DU CELSA
EA 1498
Article

Un manuel de journalisme au service des "invisibles" ?

Le cas du Data Journalism Handbook
Sur le journalisme, About journalism, Sobre jornalismo, Sur le journalisme, coll. « Vol. 3, n°1 », 2014, 100-113

Manuel international décliné en plusieurs langues, le Data Journalism Handbook s’est imposé comme l’une des principales références sur le datajournalisme. Il propose une vulgate ouverte, révélant les usages émergents fédérés ce nouvel idéal professionnel. L’invocation de la tradition du manuel de journalisme semble entrer en contradiction avec cet objectif. Les manuels privilégient usuellement ce qui est déjà visible dans la profession. Un manuel de journalisme qui encouragerait l’affirmation de pratiques « invisibles » est-il envisageable ?

Dans cette étude, nous avons procédé à une analyse croisée des supports, des acteurs et des discours. L’étude du dispositif révèle un décalage significatif entre le discours que l’ouvrage tient sur lui-même et ses conditions de production : l’apport communautaire a été canalisé par les éditeurs de l’ouvrage. Un recensement des auteurs suggère une grande diversité de profils : tout en confortant les acteurs existants, le manuel a encouragé une prise de parole inédite. Enfin les conceptions du datajournalisme sont empreintes d’une certaine ambiguïté. S’ils appellent à une redécouverte d’usages dissimulés, les auteurs retiennent une vision épistémologique classique du journalisme. Les bases de données sont ainsi posées en amont, sans que le travail nécessaire à leur constitution ne soit rendu visible.

La révélation des invisibles apparaît ainsi surtout dans le processus d’écriture du manuel : des intervenants marginaux ont effectivement pris la parole. La contrainte formelle du genre manuel aurait, pour le reste, limité la promesse initiale. Bien que s’inspirant ouvertement des communautés en ligne, l’ouvrage a été élaboré d’une manière toute classique : quelques éditeurs font appel à des contributeurs, dont le travail s’intègre dans un cadre déjà formalisé. Sur le plan des discours, il prône davantage l’intégration du datajournalisme dans des idéologies préexistantes, plutôt que l’affirmation d’un contre-journalisme. Plus qu’une synthèse définitive du datajournalisme, le Data Journalism Handbook symboliserait sa solubilité dans les structures et les représentations dominantes de la profession.

Chargement...