LE LABORATOIRE DE RECHERCHE EN SCIENCES DE L’INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION DU CELSA
EA 1498
Posté par Valérie Jeanne Perrier, mis à jour le 14 avril 2014
Communication sans actes

La rémanence du livre dans les nouveaux dispositifs de communication

L’indissociable battement du lire, écrire, publier formaté par les interfaces et les dispositifs informatisés sur les réseaux : visites sémiologiques de quelques outils de CMS
Les métamorphoses du livre et de la lecture à l’heure du numérique, 22 novembre 2010, Paris

Pour évoquer le titre de la communication que je vais faire j'avais dans un premier temps évoqué avec mes petits camarades l'idée de travailler sur la rémanence du livre et puis en réfléchissant à la manière d'aborder cette question j'ai choisi de peut-être restreindre encore plus la focale et de travailler sur les interfaces des outils qui donnent justement à lire, écrire et publier, et j'ai choisi avec vous de traiter justement de ce geste qui indissocie lire, écrire, publier à travers des interfaces et des dispositifs informatisés sur les réseaux et ce que je vous propose de faire c'est de visiter ensemble quelques interfaces d'outils qui sont partout sur les réseaux, qui nous accompagnent que sont les CMS, les Content Management System, les outils de management de contenu.

Je voudrais vous présenter ici une analyse des outils d'écriture qui sont mobilisés sur les réseaux, qui se présentent donc sous l'ensemble des CMS, systèmes de management de contenu, qui donnent naissance à beaucoup de sites et qui maintenant se prolongent dans des applicatifs sur les téléphones portables : on peut maintenant écrire, publier sur internet à partir de son portable, soit à partir de la messagerie, soit à partir d'un mini-outil applicatif condensé qui va remplir le site à distance après l'avoir ouvert et pré-structuré sur l'internet. Et pour pouvoir écrire sur les réseaux il est nécessaire d'entrer dans une logique de lecture des étapes et des champs de formulaires proposés par les interfaces d'utilisation des CMS : c'est ce que je vais essayer de vous montrer.

Chargement...